Gérez vos propres affaires grâce à l'immobilier

Projet locatif : gérez vos propres affaires !

Un projet locatif n’est pas n’importe quoi. Ce n’est pas une simple démarche à la banque, des paperasses, quelques travaux et des loyers encaissés.

Non, un investissement immobilier est une entreprise. Il vous permet de gérer vos propres affaires, vous êtes votre propre boss, vous êtes libre et êtes le décisionnaire principal (dans la limite des lois, des réglementations, et de beaucoup de choses quand même :p).

Votre projet locatif est structuré comme une entreprise

Un projet locatif possède :

  • un produit à vendre (de la location) ;
  • des clients (les locataires) ;
  • des salariés (artisans, agences, sociétés de ménage, etc.) ; ça peut faire bizarre de dire ça mais voyons la définition de salarié : travailleur qui reçoit un salaire. Et la définition de salaire : rémunération d’un travail, d’un service. Comme vous allez les payer pour un travail ou un service, les acteurs de votre projet locatif seront vos salariés ponctuellement ou régulièrement ;
  • un service après-vente (bricolage ou panne du mobilier pour un meublé) ; vous devez pouvoir fournir une assistance n’importe quand. J’ai compris cette notion quand un couple et leur nouveau-né se sont retrouvés sans eau chaude dans un de mes appartements un 24 décembre, je peux vous assurer que ça met face à ses responsabilités… ;
  • du marketing (faire la publicité de votre bien, prendre des photos qui donnent envie et même de la décoration pour la location meublée) ;
  • une partie administrative et juridique (bail, compromis, diagnostics, quittance de loyer) ;
  • une comptabilité (suivi des entrées et sorties d’un projet, gestion de capitaux, impôts) ;
  • un chiffre d’affaires avec un bénéfice, ou pas, et des coûts de fonctionnement (taxes, travaux, frais de gestion) ;
  • des concurrents (les autres propriétaires qui proposent les mêmes prestations).

Un projet locatif vous appartient !

Grille avec écrit private property

Ensuite, c’est un projet dans lequel vous êtes libre de faire ce que vous voulez, dans la limite des règles et lois en vigueur, et qui vous appartiendra à terme.

C’est ce qui fait la grosse différence entre être à son compte et travailler pour quelqu’un, donc d’avoir une entreprise.

Quand vous êtes à votre compte, tout le travail que vous fournissez vous revient et vous sert à vous. À la fin, le bien vous appartient et en cas de revente c’est vous qui empochez le cash. Et c’est exactement pareil pour votre patron s’il revend un jour son entreprise.

C’est ça la différence :

  • quand vous donnez 7 heures par jour à votre patron, vous gagnez votre salaire + rien du tout (je ne parle pas des mutuels ou tickets restaurant).
  • quand vous donnez 7 heures par jour à votre entreprise, vous gagnez vos bénéfices + le montant de votre entreprise. Et ça s’applique bien entendu à un projet locatif, ce que vous remboursez grâce aux loyers vous appartient, en plus des bénéfices générés. 

C’est vraiment très important de comprendre ça. Ce n’est pas une question d’égoïsme ou autres, c’est vraiment une question de logique ! Comment pouvons-nous décider de dépenser notre temps pour enrichir quelqu’un d’autre que soi-même et sa famille ?

Est-ce que votre patron partagera équitablement le jackpot s’il revend son entreprise dans 10 ans ? Après que vous vous soyez battu pour elle et que vous ayez activement participé à son ascension ? Si vous répondez oui, alors au temps pour moi, vous avez un super patron et vous êtes même associé dans ce cas :).

Alors pourquoi choisir la voix du salariat ?

Femme qui demande pourquoi

Je pense que si tant de gens sont salariés, alors qu’au fond, ils savent très bien ce que vous venez de lire, c’est parce qu’il est bien plus confortable d’être salarié sur le moment.

En clair, comme le dit MJ Demarco dans son livre L’autoroute du millionnaire : d’être le passager dans la voiture (un livre à couper le souffle que je présente en partie dans mon article : Les 3 livres qui ont le plus changé ma vie, que vous trouverez sur Amazon en cliquant ici).

C’est bien moins confortable d’être le conducteur, de prendre les décisions, de manœuvrer, etc.

Se laisser conduire permet de vivre moins de surprises. De ne pas être responsable en cas d’accident, de ne pas prendre de risque de s’endormir au volant.

Être salarié, c’est simple

Salarié qui porte des poids facilement

Il suffit de venir, d’écouter ce qu’on nous demande de faire, de le faire, et de partir. Et on recommence, nous n’avons plus qu’à attendre de recevoir notre paye à la fin du mois. Si nous vivons jusque-là, nous l’aurons, c’est sûr, c’est comme ça. Nous n’avons qu’à obéir.

Et pour couronner cette certitude et ce confort, on aura droit à un pourcentage de cette somme d’argent pour profiter de nos dernières dizaines années (si les retraites sont toujours versées et si on est toujours en vie et suffisamment en santé pour en profiter).

Investir, c’est moins simple

Investisseuse qui galère

Investir dans l’immobilier demande de rechercher, de se bouger, d’être autonome dans ce job. Personne ne va vérifier, le soir, après le boulot, si vous êtes sur leboncoin.fr et si vous avez mis 10 annonces immobilières de côté qui répondent à votre « tout ce qui paraît pas mal ».

Vous êtes seul avec vous-même, seul face à votre avenir. Ce n’est plus du tout une certitude comme le salaire, à présent, cela relève de votre motivation.

Et la peur, le doute que « ça marche vraiment » ou pas, en laisse plus d’un sur le côté qui préfèrent retourner au travail en tant que salarié pour être sûr d’avoir son argent. Le projet locatif est trop incertain à leur goût. Ils doutent. Donc, mieux vaut ne pas tenter, il ne faudrait pas perdre son temps inutilement. C’est pour cela qu’on met en place des actions qui ne servent pas à grand-chose comme aller voir la banque pour estimer sa capacité d’emprunt, voir l’article : Crédit investissement locatif : l’erreur que TOUT LE MONDE fait !.

Votre immeuble, c’est votre entreprise

Entreprise

Le temps, l’énergie, le stress, l’argent, que vous allez dépenser vont vous offrir un immeuble à terme en plus des bénéfices mensuels que vous allez dégager, ce n’est pas perdu, ce n’est pas offert gratuitement à quelqu’un de plus riche que vous, qui créera encore plus de richesse pour ses enfants et ses proches…

Pareil pour vos montées en compétence. Tous les livres que vous allez lire, toutes les actions que vous allez mettre en place pour devenir une meilleure personne, tout ça va vous servir et va vous rendre de plus en plus riche, de plus en plus autonome, de plus en plus rapide et vos augmentations de revenus vont suivre parce que c’est vous qui êtes à la barre. Donnez autant d’énergie en tant que salarié, montez en compétence en flèche, et vous n’êtes pas assuré d’avoir une augmentation de salaire. Et même si vous l’aviez, elle est éphémère, vous devez retourner lundi au travail et tout le reste du mois pour l’obtenir de nouveau, vous devez refaire le job chaque mois.

Pour conclure

Un investissement immobilier est structuré comme une entreprise avec un produit que vous proposez, des clients, des salariés, un SAV, du marketing, une comptabilité, un chiffre d’affaires et des concurrents.

Il vous permet d’être le maître à bord, de gérer vos propres affaires, d’être votre propre patron. C’est votre projet et chaque euro, chaque minute, chaque suée, tout ce que vous y mettrez vous reviendra.

Mais c’est vrai pour le positif comme pour le négatif. À la différence du salariat qui est plus confortable mais dans lequel rien ne vous appartient.

N’hésitez pas à partager cet article s’il vous a plu !

Vous pouvez partager cet article si vous l'avez aimé :).
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

About the author

Comments

  1. Merci pour cet éclairage ! Je ne voyais pas mes investissements locatifs comme une entreprise et pourtant tu as raison ! J’ai beau essayé de déléguer au maximum (agence, conseiller patrimonial, …) il y a toujours des choses à vérifier et à suivre, comme un patron dans son entreprise ! J’espère juste que je suis moins pénible que mon ancien patron 🤪😆

    1. Pierre Vancoillié dit :

      Merci Lucie ! J’espère aussi ha ha. C’est justement une bonne opportunité d’inverser la tendance et de rajouter des bons patrons sur terre !! :).

Laisser un commentaire